Voeux 2010Les voeux de l'association

Vous avez reçu des Voeux

Cette année encore, ce sont les enfants de l'école El Hadji Souleymane Wade (ex Liberté 5) qui ont rédigé les voeux que beaucoup d'entre vous ont reçu en France.

Pour les prochains voeux, nous travaillerons avec une autre école car nous ne pouvons plus compter sur le concours de la nouvelle direction de l'école... nous le regrettons...
Lire la suite...

Un petit reportage sur la remise de l'argent collecté pour l'école, en Juin 2008
Voir la vidéo

Publicité Google AddsensePublicité Google Addsense

Notre partenariat avec l'Ecole Liberté 5 Souleymane Wade

C'est en 2003 que Fatou Sene, à l'époque présidente de l'association à Dakar, avait initié ce rapprochement.
C'est vrai que l'établissement n'était pas le moins favorisé du Sénégal, mais sa situation à quelques centaines de mètres de nos bureaux professionnels favorisait les rencontres nécessaires.
En plus, à la première rencontre avec Souleymane Wade, son directeur à l'époque, nous savions que nous avions en face de nous un très grand enseignant ne comptant ni son temps, ni sa peine, ni même son argent personnel pour le bien être et la réussite des écoliers dont il avait la charge.

Ensembles, grâce à vos dons, à votre soutien via le système de cartes de Voeux, nous avons mené quantités d' actions dont les uniques bénéficiaires furent les enfants:

  • Fournitures scolaires pour chaque enfant de l'école
  • Participation a la construction d'une nouvelle salle de cours
  • Achats de tous les prix remis aux élèves méritants
  • Goûters festifs
  • Potager éducatif
  • Sorties de classe
  • Etc…

Notre contrat avec l’école

Voyage scolaire

Les écoliers en voyage de classe vers Gorée

L’argent collecté pour l’établissement (environ 1500 Euros par an) doit être INTEGRALEMENT dépensé pour des projets dont les ENFANTS sont directement bénéficiaires.
Moïse Manga, instituteur et président de Monsenegal à Dakar organise une concertation avec les enseignants, responsables de l’association des parents d’élèves etc… afin d’établir la liste des projets financés.
Ainsi, en 2009, l’association a financé :

  • Un voyage pédagogique pour 200 élèves et une dizaine d’adultes accompagnateurs sur l’île de Gorée, avec prise en charge des enfants en autocar jusqu’au port de Dakar, acheminement du groupe en bateau, déjeuner et goûter, visite des sites historiques etc…
  • Création d’un fond de soutien aux familles des enfants les plus défavorisés géré par Moise Manga et Kader Sene, trésorier de l’association, qui évaluent au cas par cas les dossiers qui se présentent.
  • Remises de plusieurs centaines de cahiers et stylos aux élèves et enseignants

Ce qui a changé

Je l’avoue, je n’ai jamais eu confiance en ce nouveau directeur… si bien que j’ai demandé la plus extrême vigilance quant à la gestion de notre subvention, et, en particulier, l’association de remet jamais d’argent, mais paie des factures.
Car, ce qui a créé le conflit, c’est que le directeur aurait souhaité gérer une partie de l’argent… en moitié, l’autre moitié resterait gérée par Moise et le trésorier de l’association…
Pour quelle sombre raison vu que les projets à financer sont établis en concertation ?
Personnellement, j’ai évidemment ma petite idée sur le sujet… De plus, il fait régner un climat de suspicion à l’encontre de Moïse et entretient l’idée qu’il percevrait de l’argent pour son travail avec l’association.
Hors jamais Moïse n’a touché le moindre salaire… il est simplement remboursé de ses frais (principalement de déplacement). Mais cela, évidemment, un esprit tordu a du mal à l’imaginer…

Les conséquences

Donc, alors que nous avions lancé la campagne de vœux 2009 – 2010, il a interdit aux instituteurs de l’école d’y participer…
Ce sont donc Moïse et ses 30 élèves qui se sont chargés de la confection et la réalisation de près de 1000 cartes (qui étaient réalisées par les élèves de 4 ou 5 classes les années précédentes)… ce qui les a obligé à venir travailler le samedi et le soir !

Kader, Moise et moi faisons le dos rond depuis des mois… surtout pour ne pas attirer de problèmes à Moise qui travaille sous sa direction…
Mais trop c’est trop !
Kader et moi sommes allés le voir pour lui demander des comptes…
Sa réponse fut que le partenariat avec l’association créait des problèmes dans l’établissement… (allégations évidemment démenties par les enseignants interrogés séparément..)
« Vous savez, Monsieur Mouton, ici, c’est l’Afrique, vous ne pouvez pas comprendre. »
Mais si que je comprends….
D’ailleurs, du temps de l’ancienne direction, c’était déjà l’Afrique.
Mais d’évidence, nous ne parlons pas de la même Afrique.
Le problème, nous le connaissons, il n’y en a qu’un !
Le ver est dans le fruit !

Un partenariat qui s'annonçait fructueux

Tout cela est d’autant plus désolant que nous avions entrepris un partenariat entre l’école Souleymane Wade et l’école élémentaire d’Abreschviller en Moselle, que les enfants et les enseignants des deux cotés s’étaient déjà investis dans ces échanges… et maintenant, tout est à refaire, ailleurs, évidemment, nous le referons, toutes les écoles du Sénégal rêvent d’un partenariat tel que nous l’avions mis en place.

Nous avons informé les plus hautes autorités politiques de l’état Sénégalais et franchement, nous ne serions pas attristés d’apprendre qu’on s’intéresse au cas de ce directeur…

Les financements 2010

Les élèves de Moïse Manga, qui ont beaucoup travaillé sur les cartes de Vœux, iront en voyage de classe et seront particulièrement récompensés de leurs efforts en cahiers et autres fournitures scolaires.
Un fond de livres scolaires va être constitué afin de pouvoir prêter les ouvrages aux enfants issus de familles défavorisées.
Nous avons commandé une nouvelle enseigne pour l’école qui a changé de nom. La classe de Moïse va être repeinte, et s’il reste de l’argent, il sera consacré à l’achat de matériel de sport (ballons, tapis, etc…).